Traitement de la Douleur par méthodes thérapeutiques invasives

Les méthodes thérapeutiques invasives

Selon les spécialistes du traitement antidouleur, quelque 80% des douleurs chroniques peuvent être traitées de façon satisfaisante par une thérapie médicamenteuse accompagnée de mesures complémentaires.

Ce taux de réussite est élevé. Avant d’envisager d’éventuelles méthodes dites invasives, vous devez donc demander des conseils bien précis pour savoir si toutes les autres formes thérapeutiques ont été examinées. En cas de doute, même votre médecin comprendra que vous consultiez un confrère, pour avoir un second avis! Mais qu’en est-il des 20% restants?

Ces cas font l’objet d’une thérapie antidouleur invasive, c’est-à-dire d’un acte médical qui comporte un passage à travers le revêtement cutané ou muqueux. Ce sont surtout les injections, l’administration d’analgésiques ou d’autres médicaments à proximité de la moelle épinière, par un cathéter ou une « pompe », les blocages de nerfs, l’implantation d’un stimulateur, le procédé de la cryoanalgésie, les vertébroplasties et les interventions neurochirurgicales destructives ainsi que d’autres interventions chirurgicales. Certaines méthodes s’utilisent à la fois à des fins diagnostiques – pour déterminer la cause des douleurs – et thérapeutiques.